S'abandonner à la joie

Edito Novembre-Décembre 2020

S'abandonner à la joie

Nous sommes régulièrement bousculés dans nos croyances, nos habitudes. Que viennent nous dire ces crises sur nous-même, la façon dont nous percevons le monde ?
Particulièrement en ce moment, où tant de personnes s’expriment dans les médias sur tout et sur rien, dans un registre plus émotionnel qu’analytique, si bien que plus personne n’a réellement d’opinions, comment survivre à ce flot ?

Il y a 3 semaines, j’ai commencé à faire quelque chose « d’inouï » : chantonner lors de mes différents trajets pédestres et accessoirement automobiles, en me rendant à l’Atelier de Soi, ou en me promenant Cours Mirabeau… dans les embouteillages, aux heures de pointe…
Les gens furent très surpris, d’entendre quelqu’un chantonner malgré ce contexte…et le masque !
Tous les matins, en me rendant à pied au travail, je chantonne sur mon trajet, faisant fi de quelques regards réprobateurs parce que chanter c’est expulser de l’air.
Exprimer de la joie en toute circonstance peut être vécu comme une provocation pour certaines personnes, ce à quoi je répondrai: « à quoi sert de rajouter du malheur au malheur ? ».

Dans les temps anciens, et aujourd’hui encore dans certaines tribus, les êtres humains pratiquaient des rituels pour accompagner certaines étapes de la vie.
Cela les aidait à adoucir certaines époques, certains passages ou obstacles, avec le soutien bienveillant et stimulant des membres du village ou de la tribu, pour quitter le monde des illusions et aller vers celui de la « maturité ».
La « maturité » sert aujourd’hui à vendre des crèmes anti-rides et masque totalement sa vraie signification: la sagesse.
La maturité, la sagesse sont de puissantes alliées.

Or, comme aujourd’hui, nous n’avons plus ces rituels, ces soupapes, il se produit des crises.
Nous n’y échappons pas à titre individuel, à la faveur de certains évènements douloureux parfois inéluctables (perte d’emploi, séparation, deuils…) et aussi, collectivement.
Ce que nous vivons actuellement à titre collectif et individuel en est un exemple flagrant.
Chacun vit ces évènements, avec sa propre grille de lecture, ses croyances, son éducation, son tempérament, sa couleur personnelle, ses expériences de vie.
Et, il n’y a rien de plus « horripilant « que de s’entendre dire que nous ne réagissons « pas bien » face à des situations ou des évènements qui nous dépassent…alors que les émotions sont des réactions physiologiques, c’est bien un comble !

Alors, comment se laisser moins atteindre, afin d’exercer toutes nos capacités de discernement et d’adaptations et adoucir l’adversité ?
Avant d’entrer dans un processus d’observation de nos pensées, émotions et actes,
Peut-être, pouvons-nous passer d’abord, par la lecture de poésies, de romans ou par des activités développant l’imaginaire : l’écriture, le dessin, la peinture, la poterie, le bricolage, le D.I.Y…
Rêver, créer, nous permet de sortir de nos conditionnements.
C’est sans doute une porte, un chemin, qui ouvre sur la joie profonde, qui puise ses racines au plus profond de soi, y compris dans le magma de nos pensées négatives et de nos émotions perturbatrices…
Le lotus ne naît-il pas dans une eau boueuse ?

Confucius disait « La joie est en tout; il faut savoir l’extraire » .
La joie détend, relâche les tensions, apaise l’esprit.
La joie préserve notre santé physique et mentale.
En médecine chinoise, la joie est l’émotion reliée au coeur.
Le coeur est le logis du Shen, que l’on pourrait traduire par Esprit, intuition, faculté de discernement, sagacité et conscience.
Le lotus représente ce coeur intact, rayonnant et pur.

Face à la noirceur qui obscurcit parfois notre société, résister durablement en extrayant notre joie au plus profond de nous, comme un diamant né des profondeurs de la Terre, sera un acte salvateur…

AUTEUR

IdentEditoAliceTAlice Tamaccio
Soins Traditionnels Chinois

Alice Tamaccio

Commentaires (1)

  • Muckensturm

    01 novembre 2020 à 10:09 |
    Bonjour,
    Merci pour ces mots apaisants qui font du bien à nos maux propres en ces temps. Vous évoquez Confucius, si je peux me permettre, un jour je suis tombée sur une phrase plutôt pertinente : "Lorsque vous ouvrez la porte, la magie est partout...Suivez le chemin de votre âme." 'O. Lockaert). Il y en a une autre qui moi me fait du bien : "Si le coeur est serein, le Qi circule sans entrave. C'est le chemin de la vraie santé". Merci de prendre soin de nous. Chaleureusement, Chantal

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.


L'Atelier de Soi
Lieu de Pratiques et de Soins
Ecole de Qi Gong et Yoga - Centre de médecines douces

Newsletters

Pour tout connaître de nos activités !
captcha 

Un conseil ?
Une question ?
Un besoin ?

contactez-nous !

Où nous trouver ?

27 rue Fernand Dol
13100 Aix en Provence

Association 1901 n° W131001206 Siret : 511 809 188 000 028 / APE 9604Z

Contact